LA LISTE NOTRE PROGRAMME PARTICIPER A LA CAMPAGNE FAIRE UN DON CONTACT
 

Christophe Conway propose une dérogation pour les rythmes scolaires à La Garenne-Colombes

Article publié le 23 décembre 2013

Le ministre de l’Education Nationale, par un décret du 24 janvier 2013, a engagé une réforme des temps scolaires, qui devrait permettre d’améliorer l’apprentissage des fondamentaux à l’Ecole. Ce sujet était à l’ordre du jour du Conseil municipal du 18 décembre 2013. Vous trouverez un extrait de l’intervention de Christophe Conway.

« Tout d’abord, on pourrait se demander si la priorité était de réformer les rythmes, et si cette réforme répond aux vrais problèmes de l'Education Nationale », a indiqué Christophe Conway.

Un système éducatif en échec

L’OCDE a publié mardi 3 décembre 2013 les résultats de l’enquête internationale Pisa sur les performances des élèves de 15 ans en 2012. Ils démontrent que la France recule et que les inégalités scolaires se creusent. Ce recul traduit un accident majeur de notre système éducatif dans son ensemble. Devant ce décrochage de l'école française, il est nécessaire de réfléchir aux raisons pédagogiques et au travail méthodique qui pourra permettre à la France d'améliorer fortement et rapidement la transmission des fondamentaux : langue française, langue écrite, mathématiques, calcul et sciences.

Placer l’enfant au centre de la réflexion

Dans cette réforme, l’enfant a-t-il été placé au centre de la réflexion ?
Les spécialistes de l’enfant, psychologues ou éducateurs, semblent s’accorder sur le fait que réorganiser les temps scolaires permettrait aux enfants un meilleur apprentissage. Une coupure en milieu de semaine permettrait même à l’enfant de mieux récupérer en se levant un peu plus tard le mercredi. Le samedi matin est un temps privilégié de rencontre entre des enseignants et des parents qui ne travaillent pas. Le reste de la semaine, les journées seront-elles plus courtes pour les enfants ? Pas tant que les parents auront le même rythme de vie au travail. Si les intérêts de l’enfant avaient été écoutés, le choix se serait fixé sur des cours le samedi matin, mais on touche alors au fond du problème…

Les rythmes de travail des parents ne sont pas réformés

La société consumériste d’aujourd’hui, faite de familles décomposées ou recomposées, souvent éloignées de leurs familles pour travailler dans les bassins d’emplois qui ne sont pas les régions de naissance, est-elle prête à sacrifier ce week-end de 2 jours. Les lobbies de notre activité tertiaire vivant du tourisme, les hôtels, les restaurateurs, sont-ils prêts à faire passer l’intérêt de l’enfant avant les intérêts économiques ? Sommes-nous prêts à sacrifier nos week-ends pour le bien de nos enfants ? Pouvons-nous réformer les rythmes de travail des parents ?

Un manque de concertation et d’écoute

C’est ainsi qu’une solution qui semble au premier abord satisfaire tout le monde en ne travaillant pas le samedi finit par déranger tout le monde. Cette réforme, amenée par décret, n’a pas été discutée par les représentants du peuple. Christophe Conway est très attaché aux débats, à l’écoute de l’autre et à la recherche de a meilleure solution. Dans cette histoire, l’intérêt de l’enfant semble ne pas avoir été écouté.

La Commission des Affaires scolaires n’a jamais été réunie pour traiter ce sujet. Pourtant un travail de fond semble avoir été réalisé, les associations de parents d’élèves ont été consultés, des enquêtes ont été réalisées. Les résultats de ces travaux n’ont pas été partagés et communiqués, afin de justifier la conclusion selon laquelle la ville de La Garenne-Colombes n’était pas en mesure d’appliquer la réforme des rythmes scolaires. Christophe Conway a la chance de disposer d’un réseau lui permettant de faire ses enquêtes, mais la réflexion serait plus productive s’il pouvait bénéficier des mêmes moyens que ceux de la Municipalité.

Lors du Conseil municipal du 18 décembre dernier, Monsieur le Maire de La Garenne-Colombes souhaitait voter le vœu que le gouvernement abroge le décret et souhaitait informer que la ville de La Garenne-Colombes n’était pas en mesure d’appliquer le décret en septembre 2014.

Des propos stériles entre les socialistes et la majorité sortante ont été échangés pendant près d’une heure lors de ce dernier Conseil municipal, les uns défendant le décret du gouvernement, les autres formulant le vœu d’abrogation ce décret.

Une demande de dérogation plutôt qu’une abrogation

Christophe Conway a alors proposé de voter une dérogation plutôt qu’une abrogation du décret. Le fait est assez rare pour être souligné, mais Monsieur le Maire, Philippe Juvin, a entendu cette proposition et a corrigé son projet de décision en ce sens.

La réforme n’a pas été engagée dans les meilleures conditions et elle ne répond pas aux problèmes de fond de l’Education Nationale. Étant donné le coût de cette réforme à la charge des municipalités, le faible consensus de cette réforme, l’efficacité contestée des nouveaux rythmes, l’application de ce décret doit être anticipée, préparée.
La ville de La Garenne-Colombes a plus de chances d’obtenir une dérogation qu’une abrogation du décret au niveau national. La semaine des 4 jours a été mise en place à La Garenne-Colombes depuis de très nombreuses années et l’organisation qui en a découlé est bien ancrée dans les habitudes.

Maintenant, si cette dérogation ne peut être obtenue pour La Garenne-Colombes, il faudra maintenir l’objectif d’amener les Travaux d’Activités Périscolaires à un niveau de qualité supérieure pour passer à un niveau d’apprentissage innovant et ludique.
Cela a un coût, mais c’est un investissement pour l’avenir et un moyen de rétablir un peu l’égalité des chances, car cette réforme gênera finalement plus les familles modestes que les familles aisées qui pourront payer du personnel pour récupérer leur enfant à 15h30.

Cet article est associé aux thématiques suivantes :
- Petite Enfance


Vous souhaitez commenter cet article :

Votre nom ou pseudo :
Votre adresse Email :
Votre commentaire :

Revenir à la page précédente

SUIVEZ L'ACTUALITE GARENNOISE : INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER

 
VIE DU CONSEIL MUNICIPAL

Dernier conseil municipal : 10/10/2018 20:00

Séance publique en Mairie
Salle des mariages
Entrée libre

Télécharger l'Ordre du Jour (PDF)

 
 
ARTICLES PAR THEMATIQUES
 
 
LES DOSSIERS GARENNOIS

 
 
BASE DOCUMENTAIRE
 
 
LIENS
 
 

Accueil | La liste | Nos idées pour La Garenne | Participer à la campagne | Faire un don | Contactez-nous

© 2013-2014 : Union Citoyenne pour La Garenne
Déclaration CNIL n°1703059