LA LISTE NOTRE PROGRAMME PARTICIPER A LA CAMPAGNE FAIRE UN DON CONTACT
 

Logement à La Garenne-Colombes : il ne faut pas se mentir

Article publié le 10 janvier 2014

Pendant la mandature du maire sortant de La Garenne-Colombes, Philippe Juvin, la construction de logements sociaux n’a pas eu l’attention nécessaire. Cette absence de résultat traduit un échec de la politique de Philippe Juvin qui se cache derrière des arguments peu valables.

Le taux de logement sociaux à La Garenne-Colombes ne respecte pas la loi SRU

Le taux de logement sociaux à La Garenne-Colombes est passé de 9,89% à 11,61% de logements sociaux en 7 ans. La Garenne-Colombes figure parmi les 5 dernières communes des Hauts-de-Seine en matière de taux de logements sociaux.

Pour Philippe Juvin, la situation foncière ne permet pas d’atteindre l’objectif

Pour Philippe Juvin, la première raison pour expliquer ce résultat est le manque de terrain disponible. Cette situation foncière difficile de la ville briderait l’action de la Majorité municipale.

Or, les Garennois pourront constater que, même en plein cœur de La Garenne, des programmes de logements neufs se réalisent. Des exemples très concrets contredisent notre maire : le terrain au-dessus de la gare, avenue Conté ou encore rue Médéric, à l’arrière du Foyer des Arts et Loisirs, sont autant de terrains disponibles à la construction.

Cette situation pénalise les Garennois eux-mêmes : comme le répète très souvent Philippe Juvin, la mairie de La Garenne-Colombes éprouve des difficultés pour recruter du personnel dans les crèches par exemple, parce que ces personnes habitent loin, commencent tôt et que leur salaire ne leur permet pas de vivre à La Garenne.

Les jeunes actifs qui débutent dans la vie risquent d’être contraints au déménagement pour trouver une surface plus accessible en dehors de la ville.

Une mixité sociale minimale est absolument nécessaire pour permettre à chacun d’y trouver son compte.

Le Conseil Général des Hauts de Seine ne considère pas la situation foncière de La Garenne-Colombes comme difficile

De plus, cette difficulté foncière évoquée par Philippe Juvin n’est pas identifiée par le Conseil Général des Hauts-de-Seine. Dans son rapport publié en avril 2013 sur l’évolution du parc de logements sociaux dans le département entre 2002-2012, on peut lire page 7, « Compte-tenu de leur situation foncière, les communes de Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Vaucresson et Ville d’Avray sont confrontées à une réelle difficulté ».

On peut donc lire que le Conseil Général des Hauts de Seine ne considère pas que la situation foncière de notre ville soit difficile.

Pour comparaison, les villes voisines atteignent toutes le taux légal de 20% :
- Courbevoie 22%
- Colombes : 33%
- Nanterre : 57%
- Suresnes 37%
- Puteaux : 30%
- Bois-Colombes, 19,16 %, (très proche des 20%)


Derrière ce simple chiffre de 20%, il faut analyser les actions en détail

Les logements sociaux créés se répartissent d’une manière qui privilégie la catégorie PLS, ceux qui ont des ressources au-delà des seuils PLUS et qui ne peuvent pas pour autant se loger dans le secteur privé.

De plus, les opérations réalisées par Philippe Juvin convertissent souvent des logements privés à bas loyer pour en faire des logements sociaux à loyer équivalent. Les chiffres sont certes améliorés, mais nous préférerions que la création de logements sociaux ne se fasse pas au détriment du parc privé à loyers raisonnables, comme l’opération réalisée au 34 rue Voltaire.

Nous ne répondrons pas en continuant ainsi à la nécessaire solidarité que beaucoup d’entre nous souhaite, que ce soit au nom de convictions républicaines ou au nom de convictions religieuses ou philosophiques.

Cette absence de résultat concernant les logements sociaux est pour nous le fruit d’une absence de vision et des priorités d’investissements mal définies. Nous considérons qu’il existe des marges de manœuvre pour faire en sorte que des personnels à travaillant à La Garenne-Colombes puissent vivre à La Garenne-Colombes. Une municipalité peut user de son droit de préemption et peut imposer à des promoteurs des logements sociaux dans un programme neuf.

Les engagements de Christophe Conway pour La Garenne-Colombes

Pour être très clairs, nous ne demandons pas 80% de logements sociaux, mais au moins d’essayer d’appliquer la loi et de rattraper le retard pris par La Garenne-Colombes dans les classements.

Avec un peu de volontarisme, des possibilités existent. Il ne faut pas mentir aux Garennois et trouver de mauvaises raisons qui justifient une vision non assumée du logement pour La Garenne-Colombes.

Nous pensons qu’un taux de logements sociaux à hauteur de 20% ne risque pas de brusquer l’équilibre de notre ville. La construction de logements sociaux, dans des proportions mesurées, est nécessaire pour préserver la mixité sociale, et pour maintenir des jeunes familles dans notre ville.



Commentaires :

Odette le 17/01/2014
Commentaires : le taux de 20% de logements sociaux est tout-à-fait réalisable à la Garenne ; mais je précise qu'il faut répartir ces logements dans toute la ville et non pas les concentrer dans deux ou trois quartiers contigus afin d'éviter l'effet de ségrégation ;



Webmaster le 18/01/2014
Bonjour,

Nous sommes d'accord avec vous, d'ailleurs Christophe Conway a formulé des propos en ce sens en conseil municipal dans le courant de l'année 2013.

Bien à vous,

L'équipe Web Union Citoyenne pour La Garenne



Cet article est associé aux thématiques suivantes :
- Logement


Vous souhaitez commenter cet article :

Votre nom ou pseudo :
Votre adresse Email :
Votre commentaire :

Revenir à la page précédente

SUIVEZ L'ACTUALITE GARENNOISE : INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER

 
VIE DU CONSEIL MUNICIPAL

Prochain conseil municipal : 27/11/2017 20:00

Séance publique en Mairie
Salle des mariages
Entrée libre

Télécharger l'Ordre du Jour (PDF)

 
 
ARTICLES PAR THEMATIQUES
 
 
LES DOSSIERS GARENNOIS

 
 
BASE DOCUMENTAIRE
 
 
LIENS
 
 

Accueil | La liste | Nos idées pour La Garenne | Participer à la campagne | Faire un don | Contactez-nous

© 2013-2014 : Union Citoyenne pour La Garenne
Déclaration CNIL n°1703059